top of page

aliments à éviter en cas d'endométriose


aliments à éviter en cas d'endométriose

L'une des maladies les plus récurrentes chez la femme est l'endométriose. Il s'agit de la croissance des cellules de l'endomètre censées se développer au niveau de l'utérus hors de cette dernière. Cette pathologie entraîne des douleurs et même des difficultés à enfanter pour la plupart des femmes.


Il existe des médicaments pour tenter de calmer les douleurs notamment les anti-inflammatoires. Mais lorsqu'on souffre de l'endométriose, il est impératif de faire attention également à son alimentation car certains aliments sont capables d'aggraver les symptômes de la maladie. Nous vous avons donc concocté une liste d'aliments à éviter en cas d'endométriose.


Aliments à éviter en cas d'endométriose


Bien qu'il n'y ait pas de remède pour l'endométriose dans la médecine moderne, certains aliments peuvent aider à atténuer les symptômes, tandis que d'autres peuvent les aggraver. Voici donc quelques aliments à éviter lorsque vous souffrez de l'endométriose.


Les aliments transformés


Les aliments transformés contiennent souvent des additifs alimentaires, des conservateurs, des édulcorants artificiels et d'autres produits chimiques qui peuvent aggraver l'inflammation. Les femmes atteintes d'endométriose ont déjà une inflammation chronique dans leur corps, il est donc important de minimiser la consommation d'aliments transformés.


Les viandes rouges


Les viandes rouges, en particulier celles provenant d'animaux nourris aux hormones et aux antibiotiques, peuvent aggraver l'inflammation et les symptômes de l'endométriose. Les viandes rouges sont riches en graisses saturées et en acides gras oméga-6, qui peuvent favoriser l'inflammation.



Les produits laitiers


Les produits laitiers peuvent être difficiles à digérer pour certaines femmes atteintes d'endométriose, en particulier celles qui sont sensibles au lactose. Le lait de vache contient également des hormones qui peuvent affecter les niveaux d'hormones dans le corps.

Le gluten


Le gluten est une protéine présente dans le blé, l'orge et le seigle. Certaines femmes atteintes d'endométriose peuvent être sensibles au gluten et peuvent ressentir des symptômes tels que des ballonnements, des douleurs abdominales et de la fatigue après avoir consommé des aliments contenant du gluten.


Les aliments frits


Les aliments frits sont riches en graisses saturées et peuvent aggraver l'inflammation. Les huiles utilisées pour la friture peuvent également être riches en acides gras oméga-6, qui peuvent favoriser l'inflammation.


Les aliments sucrés


Les aliments sucrés, en particulier ceux contenant du sucre raffiné, peuvent provoquer une augmentation rapide du taux de sucre dans le sang, ce qui peut entraîner une inflammation et des symptômes d'endométriose tels que des douleurs abdominales et des saignements abondants.


Les aliments épicés et les aliments riches en histamine


Les aliments épicés peuvent aggraver les douleurs abdominales et les crampes menstruelles. Il en est de même pour les aliments riches en histamine, tels que les fromages vieillis, les fruits de mer, le vin rouge et le chocolat noir qui peuvent aussi aggraver les symptômes de l'endométriose, en particulier les douleurs pelviennes et les maux de tête.


Les aliments riches en caféine


La caféine peut augmenter les niveaux d'hormones dans le corps, ce qui peut aggraver les symptômes de l'endométriose. Les aliments et les boissons riches en caféine, tels que le café, le thé, le chocolat et les boissons énergisantes, doivent donc être consommés avec modération.


Les aliments riches en gras saturés


Les aliments riches en gras saturés, tels que la viande rouge, le beurre, le fromage et la crème, peuvent aggraver l'inflammation et les symptômes de l'endométriose. Les femmes atteintes d'endométriose doivent donc limiter leur consommation de ces aliments.

Les aliments riches en sel


Les aliments riches en sel, tels que les aliments transformés, les collations salées et les soupes en conserve, peuvent provoquer des ballonnements et une rétention d'eau, ce qui peut aggraver les symptômes de l'endométriose.


Les aliments acides


Les aliments acides, tels que les agrumes, les tomates et les vinaigrettes, peuvent aggraver les douleurs abdominales et les crampes menstruelles. Les femmes atteintes d'endométriose doivent donc limiter leur consommation d'aliments acides.


Les aliments riches en oxalate


Les aliments riches en oxalate, tels que les épinards, le chocolat, le thé, le café et les noix, peuvent aggraver les douleurs abdominales et les crampes menstruelles chez certaines femmes atteintes d'endométriose.


Les aliments contenant des graisses trans


Les graisses trans sont des graisses artificielles qui sont souvent présentes dans les aliments transformés et les aliments frits. Les graisses trans peuvent aggraver l'inflammation et les symptômes de l'endométriose.


Les aliments contenant des pesticides


Les pesticides sont des produits chimiques utilisés pour tuer les insectes et les mauvaises herbes. Les résidus de pesticides peuvent être présents dans les fruits et les légumes non biologiques, ce qui peut aggraver les symptômes de l'endométriose.



Découvrez aussi nos autres sites :




ความคิดเห็น


bottom of page