• Joseph Kpossou

colite ulcéreuse symptome

La colite ulcéreuse est une affection chronique du côlon c'est à dire du gros intestin. L’appareil digestif (y compris l’estomac, les petit et gros intestins) transforme les aliments en nutriments, ces derniers sont ensuite absorbés dans la circulation sanguine pour alimenter notre organisme. Le côlon a pour rôle précis d’absorber l’eau et les sels issu des déchets alimentaires non digérés. Cette fonction permet l'épaississement et la solidification des selles qui sont ensuite expulsées de l’organisme par l’anus. La colite ulcéreuse cause de l’inflammation (rougeurs et gonflement) et des ulcérations (plaies) le long de la muqueuse du côlon, ce qui peut causer des douleurs abdominales, des crampes, des saignements et de la diarrhée. La maladie se développe habituellement dans la région rectale, qui retient les selles jusqu’à ce que vous vous rendiez à la salle de bains, et, à long terme, peut affecter tout le côlon. On classe la colite ulcéreuse sous les maladies inflammatoires de l’intestin (MII), en raison de l’inflammation qui se produit dans les intestins. Une autre forme courante de MII est la maladie de Crohn. Même si les symptômes de la colite ulcéreuse ressemblent à ceux de la maladie de Crohn, les affections diffèrent en plusieurs points. Bien que la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn soient toutes deux des MII, on ne doit pas les confondre avec le syndrome du côlon irritable (SCI), un trouble affectant les contractions musculaires et la sensibilité du côlon. Contrairement à la colite ulcéreuse et à la maladie de Crohn, le SCI ne cause pas d’inflammation intestinale ni de dommages aux intestins.





Quelques symptômes et complications de la colite ulcéreuse

La manifestation principale de la colite ulcéreuse est la diarrhée sanglante causée par l'inflammation de l'intestin. Les victimes de colite peuvent aller à la selle moins de 4 à plus de 10 fois par jour, et même perdre le contrôle de leurs intestins, au point d'avoir la diarrhée pendant leur sommeil, en cas de colite aiguë.


Les autres signes et symptômes de colite ulcéreuse comprennent la liste suivante :

  • une anémie (carence en fer) provoquée par la perte de sang pendant la diarrhée;

  • des douleurs ou crampes dans le bas de l'abdomen (en particulier pendant la défécation);

  • un saignement rectal;

  • un besoin urgent d'aller à la selle ou une incontinence (perte de contrôle des intestins);

  • une fièvre (température supérieure à 37,5 °C), en particulier dans le cas de symptômes graves de la maladie.

  • une perte de poids ou d'autres signes de malnutrition (par ex. de la fatigue ou un malaise);


D'autres victimes de la colite peuvent développer de l'arthrite, des éruptions cutanées, une inflammation de l'œil, ou une maladie du foie. Chez les enfants, la colite ulcéreuse peut entraver le processus de croissance. Il y a aussi des complications sérieuses comme une hémorragie et une inflammation potentiellement grave de la paroi intestinale c'est à dire le mégacôlon toxique.

Les personnes atteintes de colite ulcéreuse courent également un risque accru de cancer colorectal. Le risque de cancer du côlon augmente avec le temps, mais un examen médical régulier peut contribuer à diminuer ce risque.


Les causes de la colite ulcéreuse

La cause exact de la colite ulcéreuse n'est pas connu jusque la. Divers facteurs environnementaux sont soupçonnés. Ce qui est certain, c'est que cette maladie peut être héréditaire. L'accumulation de cas familiaux entraine un risque 15 fois plus élevé de la maladie.

Contrairement à la maladie de Crohn, le tabagisme entraîne ici une survenue plus rare de colite ulcéreuse, ce qui a un effet positif. On soupçonne qu'une éventuelle régulation immunitaire perturbée de l'organisme, déclenchée par des inflammations, entraîne une attaque des cellules de défense sur les cellules intestinales de l'organisme.



Diagnostique colite ulcéreuse

Pour le diagnostic de la colite ulcéreuse, les antécédents médicaux permettent au gastro-entérologue d'avoir ses premiers indices. Après l'entretien avec le patient, s'ensuit l'examen physique. En particulier, l'examen (inspection) et la palpation du rectum peuvent donner plus d'information. Il est suivi d'un examen échographique et d'un prélèvement sanguin, ainsi que d'un examen des selles pour éliminer la cause d'une infection intestinale.

Le diagnostic est confirmé par une coloscopie (gros intestin et intestin grêle naissant) avec prélèvement de plusieurs échantillons de tissus. Ceux-ci sont examinés par le pathologiste pour des changements spécifiques. Toutefois, dans 10 % des cas, la maladie de Crohn ne peut être distinguée de la colite ulcéreuse.


A lire:

Traitement naturel hépatite B

Solution naturelle cancer des seins

Traitement naturel fibrome utérins

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout