• martial zougnon

endometriose ventre gonfle

Dernière mise à jour : 4 nov.

endometriose ventre gonfle: Afrique Remède Bio propose un traitement pour soigner l'endométriose. C'est un traitement à base de plantes. Les plantes utilisées viennent essentiellement d'Afrique et spécifiquement du Bénin.


cliquez ici pour plus d'informations ou contactez-nous par whatsapp sur le +229 61 05 41 78



QU'EST-CE QUE L'ENDOMÉTRIOSE?

Saviez-vous que l'endométriose est une maladie gynécologique incurable mais gérable.

C'est la présence d'une muqueuse utérine (endomètre) à l'extérieur de la cavité utérine qui est son emplacement normal: sur le col, les trompes de Fallope, les ligaments, les ovaires, le péritoine, le vagin, la vulve etc ... Parfois, cette muqueuse est observée sur les organes non génitaux: vessie, caecum, appendice, colon, sigmoïde.

Heureusement, les experts Afrique Remède Bio ont mis à votre portée un traitement naturel pour soigner l'endométriose sans chirurgie.


Nous avons de la représentation dans tous les pays d’Afrique et activement dans les pays suivant: Cameroun, Côte d’ivoire, Mali, Sénégal, Burkina Faso, Togo, Kenya, Nigeria, Gabon, République centrafricaine, Bénin, Tchad, Congo Brazzaville et Kinshasa. Soyez donc rassuré que vous recevrez vos produits immédiatement après votre commande. La livraison est gratuite.


Endométriose : causes et facteurs de risque ?

Cette affection touche les femmes de 25 à 45 ans ayant pas ou peu d'enfants mais souvent un passé gynécologique opératoire, des règles précoces, (avant 11 ans) longues, douloureuses, avec des cycles de moins de 27 jours, une exposition in utero au diéthylstilbestrol. La prévalence est estimée entre 6 et 10 % au sein de la population féminine générale, ce chiffre atteint 35 à 50 % chez les femmes ayant des douleurs pelviennes et une infertilité. Puis les femmes ayant le ventre gonflé.

La cause majeure est cependant inconnue, cette maladie pose encore de multiples questions.

Les signes de l'endométriose


Les femmes souffrant de cette pathologie se plaignent généralement des éléments suivants:


  • a. Périodes lourdes et douloureuses, en particulier autour du 3ème ou 4ème jour du cycle. C'est le symptôme le plus évocateur et le plus fréquent. Parfois, la douleur est moins typique dans sa date, sa durée, son apparition par rapport aux règles, sa localisation (pelvienne, abdominale, lombaire, sacrée), mais l'existence de la douleur est presque constante.

  • b. On trouve parfois des douleurs lors des rapports sexuels;

  • c. le ventre gonflé.

  • d. L'infertilité est fréquemment associée.

Endométriose : quels examens pour diagnostiquer la maladie ?


Plusieurs examens permettent de poser le diagnostic :

  • Une échographie pelvienne ou endovaginale permettra de localiser des kystes d'endométrioses hors de l'utérus ;

  • Une hystérosalpingographie (radiographie de l'utérus et des trompes après injection d'un produit de contraste) permet éventuellement de rechercher des signes indirects de l'adénomyose (forme d'endométriose où les cellules endométriales ont migré à l'intérieur du muscle utérin lui même) ou permet d'évaluer les problèmes de perméabilité des trompes de l'utérus (qui peuvent être obstruées) ;

  • Tout examen radiologique dans des localisations où l'on suspecte des lésions, comme dans les voies urinaires (urographie) ;

  • L'imagerie par résonance magnétique (IRM) se révèle très fiable et même plus précis que l'échographie.

L'échographie et la coelioscopie permettent des biopsies confirmant le diagnostic.

Traitement de l'endométriose


En cas de symptomatologie douloureuse, le traitement médical suffit bien souvent. Il repose sur

  • la prise de progestatifs de synthèse, qui, en bloquant l'ovulation et la menstruation mettent les foyers d'endométriose au repos pendant 6 à 18 mois.

  • Les antigonadotrophines du type Danazol semblent efficaces.

  • Les analogues de la LH-RH sont aussi utilisés pour mettre les ovaires au repos chez les femmes atteintes d'endométriose.

  • Plus récemment, les inhibiteurs d’aromatase sont utilisés.

Il est possible d'enlever chirurgicalement ou de détruire par électrocoagulation ou laser les implants d'endométriose si c'est nécessaire.

Après la ménopause, les douleurs disparaissent spontanément en général. En cas de persistance, une hystérectomie peut être pratiquée.

Vivre avec une endométriose

endometriose ventre gonfle: L'endométriose retentit fortement sur la vie familiale et sur le couple.Cela se manifeste aussi par le gonflement du ventre. Les épisodes douloureux sont difficiles à vivre pour les patientes. Une prise en charge psychologique peut aider les femmes à mieux appréhender leurs douleurs. De même, les médecines douces comme l'acupuncture ou l'ostéopathie permettent d'aider les patientes à soulager leurs maux. Il est essentiel de prendre soin de soi, de trouver des méthodes de relaxation qui permettent de mieux vivre avec la maladie. Les femmes atteintes d'endométriose peuvent aussi trouver une oreille attentive auprès des représentantes régionales de l'association EndoFrance qui les soutiennent et les conseillent.

l’endométriose reste une maladie taboue. Pourtant, elle touche des millions de femmes en âge de procréer. Elle se caractérise par la présence de l’endomètre, normalement situé à l’intérieur de l’utérus, en dehors de la cavité utérine. Selon EndoFrance, l’association française de lutte contre l’endométriose, le diagnostic arrive souvent sept ans après les premiers symptômes.

Des douleurs anormales lors des règles

«Le signe qui ne trompe pas est la douleur intense ressentie lors des règles. Si vous avez mal au point de devoir rester allongée chez vous, de faire des malaises ou de vous absenter de votre travail ou de votre école, il y a de fortes probabilités pour qu'il s'agisse d’endométriose», annonce Erick Petit, radiologue spécialisé et fondateur du Centre de l'endométriose du Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph (Paris XIVe).

Selon ce spécialiste, les douleurs menstruelles ne doivent jamais être banalisées. Si elles ne sont pas soulagées avec la prise de paracétamol ou qu’elles sont handicapantes depuis les premières règles, il faut impérativement consulter. «Lors d’un premier entretien nous demandons l’intensité des douleurs à nos patientes, si elles l’évaluent au-delà de 6 sur une échelle de 10, il s’agit d’endométriose», assure le radiologue

Des rapports sexuels douloureux


«Après chaque orgasme, je sentais comme une crampe sur tout mon utérus, semblable à un coup de poignard, ça m'obligeait à me tordre pendant dix minutes», nous témoignait une jeune femme de 29 ans lors d'un précédent article publié en mars 2016 sur les façons de vivre au quotidien avec l'endométriose. «Si la patiente ressent des douleurs dans le bas ventre lors des rapports sexuels ou juste après, il s’agit d’un signe très fiable d’endométriose», souligne Erick Petit.

Appelée «dyspareunie profonde», cette douleur est parfois sous-estimée car considérée comme normale lors d’une pénétration, alors qu’il n'en est rien. En cas d’endométriose, ces douleurs peuvent aussi être plus aiguës au moment de l’ovulation ou des règles.

Une infertilité ou des difficultés à procréer

L’endométriose est la première cause d’infertilité chez les femmes. C’est souvent lorsque les couples consultent pour des difficultés de procréation que le diagnostic de la maladie est établi. «Si malgré trois rapports sexuels hebdomadaires, on n’arrive pas à procréer au bout d’une année, il faut regarder du côté de l’endomètre», affirme Erick Petit.

Il existe également d’autres manifestations de cette pathologie, telles que des douleurs ressenties en urinant, comme lorsque l’on souffre d'une cystite, une difficulté à uriner ou à déféquer. «Tous ces symptômes ne sont pas forcément réunis. Cette maladie est polymorphe, c’est-à-dire que chaque malade est différent et que la maladie peut évoluer», souligne le professionnel. Notre centre de phytothérapie vous propose des recettes naturelles et gratuites.

Qui consulter ?

endometriose ventre gonfle: Comment faire alors lorsque l'on présente ces symptômes ? Erick Petit conseille de consulter un gynécologue ou un radiologue spécialisé dans l’endométriose. «Il faut impérativement faire une échographie endovaginale (technique d'imagerie médicale qui consiste à explorer l'utérus et les ovaires à l'aide d'une sonde, NDLR) pour dépister la maladie, mais il faut que le professionel soit formé pour la détecter sur les imageries», rappelle-t-il.

Malheureusement, les centres spécialisés sont encore peu nombreux en France. «2 millions de femmes sont touchées, mais le nombre de médecins formés est insuffisant», se désole le spécialiste. L’association Resendo fournit une liste de professionnels de santé en France pour une meilleure prise en charge des femmes atteintes. La liste n’est pas très longue et les délais d’attente sont plutôt de deux à quatre mois en ville, contre un an dans certains centres spécialisés dans les hôpitaux.

Quels sont les symptômes de l’endométriose ?

endometriose ventre gonfle: Ils peuvent être multiples et liés à la localisation de la maladie, chroniques ou périodiques, ou totalement absents dans les formes asymptomatiques, et leur intensité n’est pas révélatrice de la gravité des lésions.

La douleur : le principal symptôme

Le symptôme le plus courant de l’endométriose (retrouvé chez 50 à 91% des femmes selon les études) est la douleur, règles douloureuses (dysménorrhée), douleurs pendant les rapports sexuels (dyspareunie), douleurs pelviennes fréquentes, défécation douloureuse, difficulté pour uriner (dysurie), douleurs lombaires, abdominales (ombilicales …), douleurs pelviennes ou lombaires pouvant irradier jusque dans la jambe (cruralgie), …

Cette douleur n’est pas une dysménorrhée primaire qui passe avec du paracétamol. Il s’agit bien souvent d’une douleur invalidante entraînant une incapacité totale ou partielle pendant quelques jours, voire, pour les cas les plus sévères, permanente, et nécessitant le recours à des antalgiques puissants et même morphiniques.

La douleur gynécologique est LE symptôme le plus explicite de l’endométriose.

Il paraît alors incompréhensible que des patientes souffrant de douleurs pelviennes handicapantes depuis leurs premières règles soient diagnostiquées au bout de six années en moyenne.

La douleur liée à l’endométriose peut être continue ou ponctuelle, fonction de la localisation des lésions et des adhérences. Liée au cycle, elle se manifeste souvent de manière plus aiguë au moment de l’ovulation ou des règles.

Pour certaines, ce sera l’incapacité de mener une vie normale, professionnelle, familiale et intime, que ce soit pour quelques jours ou durablement. Pour d’autres, ce sera l’incapacité de faire un effort physique, que ce soit soulever son sac de courses ou tout simplement tenir debout.

endometriose ventre gonfle: Pour d’autres encore, ce sera une douleur telle qu’elle provoquera des pertes de connaissance et des vomissements. Pour celles-ci, il sera impossible de rester longtemps dans une même position et en changer sera tout aussi douloureux que la conserver. Pour celles-là, il faudra recourir à des médicaments anti-douleur, comme les morphiniques, qui leur apporteront un répit, dès lors qu’elles n’y seront pas accoutumées, en échange d’effets secondaires redoutables.

Pour toutes, la pire des prisons, celle où l’esprit n’est plus que douleur dans un corps douloureux. Celle où on espère et redoute l’instant qui vient. Où on est prête à tout essayer, du remède miracle au gourou, pour échapper à la douleur.

Nous avons de la représentation dans tous les pays d’Afrique et activement dans les pays suivant: Cameroun, Côte d’ivoire, Mali, Sénégal, Burkina Faso, Togo, Kenya, Nigeria, Gabon, République centrafricaine, Bénin, Tchad, Congo Brazzaville et Kinshasa. Soyez donc rassuré que vous recevrez vos produits immédiatement après votre commande. La livraison est gratuite.


cliquez ici pour plus d'informations ou contactez-nous par whatsapp sur le +229 61 05 41 78

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout