• martial zougnon

test d'ovulation et grossesse

Dernière mise à jour : 6 nov.



Sur leur cheminement pour concevoir, certaines femmes rencontrent un problème appelé anovulation ou absence d’ovulation. Ainsi, est-il possible de devenir maman avec cette maladie ? À quoi est due l’anovulation ? N’y a-t-il pas de solutions pour rétablir une ovulation de qualité ? Réponses.

Anovulation est elle synonyme de stérilité ?

L’anovulation est une maladie qui désigne l’absence complète de l’ovulation. Attention : c’est un mal à ne pas confondre avec la dysovulation qui désigne quant à elle l’absence temporaire d’ovulation chez la femme. En effet, l’ovulation étant le seul mécanisme biologique pouvant conduire à la grossesse, aucune femme ne peut concevoir sans guérir du mal. Comme vous le savez certainement, aucune fécondation n’est possible avec le spermatozoïde s’il n’y a pas d’ovocyte.

Cette absence de gamète femelle peut être responsable de la stérilité chez une femme. Ainsi, toute femme qui n’ovule plus doit penser à traiter une anovulation le plus tôt possible avant que le mal devienne incontrôlable. Il est même démontré que ce trouble d’ovulation est d’ailleurs à l’origine de 35 % des cas d’infertilité chez les femmes. Cependant, cette stérilité peut être temporaire ou définitive en fonction des origines de l’anovulation.

À quoi est due l’anovulation ?

Il existe plusieurs causes possibles liées à l’anovulation. Par doré de fréquence, on peut citer :

  • Un syndrome des ovaires polykystiques

C’est un trouble hormonal dans lequel les follicules sont très multiples et la sélection du follicule supposé atteindre la maturité se fait mal. Cela signifie qu’il n’y a plus d’ovulation, ou du moins une ovulation de mauvaise qualité. Le syndrome des ovaires polykystiques concerne 1 femme sur 9 dans la population mondiale. Selon les experts en gynécologie, c’est la cause la plus fréquente de l’anovulation, donc de l’infertilité chez les femmes.

  • Une perte de poids excessive

Lorsqu’une femme a une alimentation trop restrictive en lipides ou pratique une activité sportive de manière trop intense, cela peut avoir des conséquences nuisibles sur son ovulation pour entraîner l’anovulation. Les experts expliquent qu’il existe dans notre corps une sorte de système d’épargne qui sait bien qu’il lui est impossible à ce moment T de supporter une grossesse.

  • Une insuffisance ovarienne prématurée

L’insuffisance ovarienne prématurée est un mauvais fonctionnement des ovaires qui peut être la conséquence d’une anomalie génétique. Il y a aussi certains traitements qui peuvent des obstacles au bon fonctionnement des ovaires, car ils vont l’altérer de façon définitive. C’est le cas par exemple de la chimiothérapie et de la radiothérapie.

  • Une maladie affectant la commande centrale qui s’occupe de la régulation du fonctionnement des ovaires

Lorsqu’on est dans ce cas de figure, on parlera alors de pathologie hypothalamo-hypophysaire. Généralement, c’est un adénome observé au niveau de l’hypophyse qui provoque une sécrétion excessive de la prolactine avec pour inconvénients des troubles de cycles menstruels, et par ricochet la disparition totale de l’ovulation.

  • Un choc moral

Une femme ayant un choc psychologique peut également souffrir de l’anovulation sur un ou plusieurs cycles. Toutefois, c’est un cas qui reste le plus souvent transitoire.

Par ailleurs, certaines maladies telles que le syndrome de Cushing, le diabète ou encore l’hypothyroïdie sont susceptibles de perturber le bon fonctionnement des ovaires pour ainsi entraîner l’anovulation.

Y a-t-il une prise en charge pour l’anovulation ?

Certes, l’anovulation est une maladie qui peut entraîner l’infertilité, mais ce n’est pas une raison pour être cantonnée dans vos sentiments de peur et de repli sur soi. La bonne nouvelle est que vous avez la possibilité de suivre un traitement. À l’exception des cas particuliers, un simple traitement suffira pour rétablir la fonction de vos ovaires. Il faut signaler que cette prise en charge varie en fonction des origines du mal. Dans tous les cas, l’important est de recourir à un spécialiste de l’anovulation.


www.ndiasante.com

www.tisaneafricaine.com

www.remedebio.com

www.fadhilabio.com

www.amanbio.net

www.ndiasante.com

www.remedebio.com

www.fadhilabio.com

www.amanbio.net

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout