top of page

hyperprolactinémie et infertilité

Dernière mise à jour : 7 janv.



On parle d'hyperprolactinémie pour désigner une concentration excessive de prolactine dans l'organisme. La prolactine est en effet une hormone sécrétée dans l’hypophyse. Elle a pour mission principale de stimuler le développement mammaire et la production du lait après l'accouchement de la femme. Elle intervient également dans le circuit hormonal du stress raison pour laquelle elle est présente chez les hommes.


Étant important autant chez la femme que chez l'homme, que se passe t-il lorsque cette hormone est en surplus chez l'être humain ? Déjà, il faut savoir que les répercussions ne sont pas les mêmes chez l'homme ou chez la femme. Les symptômes dus à un excès de prolactine dans l'organisme (hyperprolactinémie) diffèrent d'un homme à une femme bien que cette dernière peut entraîner une infertilité chez les deux sexes.


Vous en saurez plus dans la rubrique suivante consacrée aux symptômes de l'hyperprolactinémie chez la femme et chez l'homme.


Symptômes de l'hyperprolactinémie chez l'homme et chez la femme


Chez la femme


Chez la femme, on constate que ce phénomène touche beaucoup les femmes en période de préménopausées. C'est la période juste avant la ménopause. C'est la phase des premiers changements corporels qui accompagnent les changements hormonaux.


Une hausse excessive de la prolactine chez la femme en période de préménopause peut entraîner des troubles menstruels. De la baisse de la fréquence d'apparition des règles jusqu'à une absence totale des règles (aménorrhée). Chez les femmes qui ne sont pas enceintes ou qui n'allaitent pas un bébé, l'excès de prolactine peut entraîner une sécrétion de lait au niveau de seins (on parle de galactorrhée). Ce qui peut être assez gênant au quotidien.


L'hyperprolactinémie peut être la cause d'une infertilité chez la femme. En effet, en raison d'une sécrétion excessive de prolactine, la femme peut ne plus du tout ovuler. Dans des meilleurs cas (bien que ce n'en soit pas vraiment), la femme ovule mais soit pas en quantité suffisante ou pas des ovules de qualités. Ces problèmes d'ovulation entraînent donc une infertilité puisque sans ovulation impossible de former un fœtus.


Il peut tout de même arriver que la fécondation se fasse et qu'un œuf se forme. Dans ce cas, le risque de fausse couche augmente considérablement. Puisque la prolactine est aussi associée au phénomène de stress, sa production en excès suffit à faire tomber une grossesse. D'ailleurs, les fausses couches sont à répétitions chez les femmes souffrant d'hyperprolactinémie.


En dehors de ces symptômes bien connues de l'hyperprolactinémie chez la femme, on distingue aussi les maux de tête, la baisse de la libido, un excès de pilosité (apparition de barbes, de moustaches chez la femme).


Il existe également ce qu'on appelle hyperprolactinémie légère (production en quantité anormale de prolactine mais de façon modérée, non excessive). Cette forme légère peut aussi entraîner une infertilité chez la femme même lorsque le cycle mensuel se déroule bien.


Pour plus d'informations sur l'hyperprolactinémie veuillez nous contacter via WhatsApp en cliquant juste ici


Chez l'homme


Chez l'homme également une production excessive de prolactine n'est pas sans conséquences. On constate aussi chez les hommes atteints de l'hyperprolactinémie une baisse de la libido, de la testostérone et de l'énergie. Chez certains, on constate même une diminution de la masse musculaire ainsi que de la pilosité corporelle.


Certains développent même une maladie diffuse du squelette caractérisée par une diminution de la densité des os, de la masse osseuse et de la résistance osseuse. Cette maladie est appelée ostéoporose et peut ne montrer aucun symptôme apparent. Parmi les autres symptômes de l'hyperprolactinémie chez l'homme on distingue aussi une augmentation mammaire. En d'autres termes, les hommes souffrant de cette surproduction de prolactine se retrouvent avec des seins (caractéristique physique des femmes normalement). Cette anomalie s'appelle la gynécomastie.


Elle peut aller plus loin et évoluer vers une galactorrhée bien que ce soit rare chez les hommes. Enfin, sur le plan sexuel, les hommes souffrant d'hyperprolactinémie peuvent souffrir d'impuissance sexuelle ou de dysfonctionnement érectile en tout genre. Ici aussi, des cas de stérilité dû à la surproduction de la prolactine chez l'homme ont déjà été répertoriés.


Lire aussi : Traitement infertilité masculine


quelles sont les causes de l'hyperprolactinémie


Qu'est ce qui peut bien être à la base d'une sécrétion excessive de prolactine engendrant l'infertilité aussi bien chez l'homme que chez la femme. On pouvait s'attendre à ce que les causes soient différentes d'un sexe à un autre mais ce n'est pas le cas. Ce sont les mêmes raisons qui entraînent une production excessive de prolactine chez la femme ou chez l'homme. Parmi ces causes, on retrouve des situations physiologiques telles que l'insomnie, le stress et même les exercices excessifs.


Oui, vous l'avez bien entendu. Ne pas dormir assez, passer des heures et des heures à la salle de gym ou encore stresser au quotidien peut entraîner plus tard une hyperprolactinémie. Outre ces situations physiologiques, certaines maladies peuvent aussi être à la base de cette pathologie. On distingue entre autres le syndrome des ovaires polykystiques ou encore une hypothyroïdie primaire.


Si vous avez l'habitude de prendre des médicaments contre la nausée et les vomissements, sachez que certains d'entre eux favorisent une surproduction de prolactine. Les tumeurs hypophysaires, appelées prolactinomes, qui peuvent être contrôlées dans la plupart des cas avec des médicaments peuvent également être la cause d'hyperprolactinémie


Diagnostic de l'hyperprolactinémie


hyperprolactinémie et infertilité

Si vous ressentez ne serait-ce qu'un des symptômes cités plus haut, rendez vous dans un centre de santé afin de vous faire diagnostiquer. Si vous avez un médecin traitant, rapprochez vous de lui afin de poser un diagnostic. Celui-ci se fera via une analyse de sang. Il est conseillé de réaliser la prise de sang le matin de préférence à jeun.


Le médecin va donc apprécier le niveau de prolactine dans le sang. Si celui-ci est élevé, le médecin procède à un deuxième examen en guise de confirmation. Lorsque le diagnostic est confirmé, le médecin exclut les éventualités suivantes :

- Grossesse,

- Syndrome des ovaires polykystiques chez la femme,

- Consommation de médicaments pouvant provoquer une augmentation du taux de prolactine.


Une fois ces éventuelles causes éliminées, le médecin peut procéder à une résonance magnétique hypophysaire pour évaluer l’existence d’un prolactinome (adénome hypophysaire producteur de prolactine).


TRAITEMENT DE L’HYPERPROLACTINÉMIE ET DE LA FERTILITÉ


En terme de traitement, c'est la cause de la pathologie qui est soignée. En d'autres termes, le traitement sera adapté en fonction de la cause de la maladie. S'il s'agit d'une hypothyroïdie, le traitement visera à traiter le mal afin de réguler le taux de prolactine dans l'organisme. Dans un deuxième temps, les symptômes seront aussi traités afin de soulager le patient.


Dans d’autres situations (y compris les prolactinomes), le traitement est composé de médicaments oraux, comme la cabergoline, qui parviennent à normaliser les niveaux de prolactine et à récupérer ainsi les cycles menstruels ovulatoires chez les femmes, en faisant également disparaître la sécrétion de lait des seins.


Pour ce qui est des problèmes de fertilité, diverses solutions sont adoptées par la médecine moderne. Autrement, vous pouvez faire recours à la technique de procréation assistée pour avoir un enfant. Vous pouvez aussi opter pour les traitements traditionnels à base de plantes. Ces dernières permettront de réguler la production de prolactine tout en traitant les symptômes et bien sûr la cause.


Découvrez notre traitement naturel contre l'hyperprolactinémie juste ici.


Ce traitement a l'avantage d'être sans effets secondaires et particulièrement efficace. Vous pouvez dire Adieu à vos soucis de fertilité.

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page