top of page

l'épilepsie causes et traitement


épilepsie causes et traitement

Il existe des maladies qui touchent des millions de personnes dont la cause est inconnue ou peu précise. C'est le cas de l'épilepsie qui est un trouble neurologique qui affecte des millions de personnes. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime à plus de 50 millions le nombre de personnes touchées dans le monde par cette pathologie.


C'est une maladie qui peut toucher tout le monde. Personne n'est véritablement épargné. Si vous lisez cette page actuellement, prenez quelques instants pour remercier le ciel si vous vous sentez en bonne santé et en possession de tous vos moyens. Et pour vous qui êtes malades ou actuellement souffrants ou handicapés, remerciez le ciel car votre situation aurait pu être pire. Allez, nous rebasculons dans notre article et sans plus tarder, nous vous ferons découvrir dans les lignes à suivre les causes, symptômes et traitement possibles de cette pathologie neurologique que l'on appelle l'épilepsie.


L'épilepsie qu'est-ce que c'est ?


Du grec « epilambanein » qui signifie « attaquer par surprise », l'épilepsie est la maladie neurologique la plus fréquente après la migraine. Elle est définie par la répétition spontanée de crises, provoquées par l’hyperactivité d’un groupe de neurones dans le cerveau. C'est donc la conséquence d'un dérèglement de l'activité électrique du cerveau. En effet, des décharges électriques brusques et excessives d’influx nerveux, parcourent de nombreux neurones comme des véritables "éclairs".


Ce concentré de décharges électriques qui se produit la plupart du temps au niveau du cortex qui est la partie périphérique du cerveau entraîne des crises épileptiques imprévisibles qui peuvent causer des convulsions, une perte de conscience ou des sensations étranges et intenses. Pour une personne souffrant d'épilepsie, c'est une situation pénible à vivre au quotidien.


Symptômes de l'épilepsie


Le symptôme le plus courant et le plus frappant de l'épilepsie est la crise convulsive. Pendant une crise convulsive, une personne peut perdre conscience, tomber, avoir des spasmes musculaires ou avoir des sensations intenses et étranges. Les crises convulsives peuvent durer de quelques secondes à plusieurs minutes, et les personnes atteintes peuvent avoir des crises récurrentes à des intervalles irréguliers. C'est d'ailleurs assez impressionnant la plupart du temps.


En effet, lors de la crise convulsive, le sujet atteint de l'épilepsie s'évanouit et convulse. On constate alors l'apparition de salive au bord des lèvres et parfois même une perte d'urine et de selles ainsi qu'un arrêt bref de la respiration. Pour une personne n'ayant jamais assisté à une crise épileptique, c'est vraiment effrayant.


Il existe cependant d'autres symptômes beaucoup moins effrayant et impressionnant que les crises convulsives. L'épilepsie peut aussi se manifester par des hallucinations, des contractions musculaires, des fourmillements, un regard fixe, des gestes répétitifs sans aucune raison le tout en étant conscient. Il peut également arriver que tous ces symptômes ne se manifestent pas au même moment ou que tous n'apparaissent pas.


Certaines personnes peuvent également éprouver des absences, c'est-à-dire une perte temporaire de conscience pendant quelques secondes, suivie d'un retour soudain. D'autres peuvent avoir des troubles du sommeil, des changements d'humeur ou des difficultés d'apprentissage. Tout ça pour dire que les symptômes de l'épilepsie sont variés et ne se limite pas qu'à des crises convulsives.



Causes de l'épilepsie


Les épilepsies peuvent être regroupées en trois familles en fonction de leur cause. On distingue donc les épilepsies symptomatiques, les épilepsies idiopathiques et les épilepsies cryptogéniques. On vous explique tout ça.


les épilepsies symptomatiques


Ce sont des épilepsies dont la cause est connue. Ce sont très souvent la conséquence d'une cause bien précise. Il peut s'agir d'une maladie ou d'un accident ayant entraîné des lésions au niveau du cerveau. Certaines de ces lésions peuvent être congénitales. C'est-à-dire qu'elles sont présentes depuis la naissance et proviennent d'un facteur génétique comme par exemple une anomalie chromosomique.


Ces lésions peuvent également être acquises, c'est-à-dire transmises au moment de la grossesse. Le cas le plus fréquent est une malformation cérébrale chez le fœtus. Il existe également le cas où une maladie infectieuse de la mère pendant la grossesse, comme la rubéole ou la toxoplasmose laisse des séquelles au niveau du fœtus entraînant une épilepsie. On note aussi des cas de lésions qui surviennent au cours de l’accouchement par manque d’oxygène, de sucre ou encore de calcium.


Au contraire des lésions congénitales, certaines lésions peuvent être acquises. C'est-à-dire qu'elles sont intervenues après la naissance après peut-être un traumatisme crânien, un accident vasculaire cérébral encore appelé AVC, une tumeur, ou encore une infection du cerveau (méningite, toxoplasmose et bien d'autres).


Dans certains cas, l'épilepsie est un symptôme d'une maladie générale. C'est d'ailleurs pour cette raison que l'on parle d'épilepsie symptomatique. Outre les accidents et le facteur génétique, les maladies métaboliques font partie des maladies pouvant entraîner des crises d'épilepsie. La plus diagnostiquée est la phénylcétonurie dépistée chez les nouveau-nés.


les épilepsies idiopathiques


Encore appelées épilepsies constitutionnelles, les épilepsies idiopathiques caractérisent les épilepsies dont la cause n'est pas clairement identifiable pour en expliquer l’origine. Transmises de façon héréditaire, elles représentent environ 10 à 15 % des épilepsies.


les épilepsies cryptogéniques


On parle d'épilepsies cryptogéniques pour désigner les épilepsies dont la cause est inconnue mais où l’on suspecte des lésions qui ne peuvent pas être mises en évidence malgré les moyens médicaux actuels. C'est d'ailleurs la forme d'épilepsie la plus fréquente puisqu'elle représente près de 60% des cas.


En somme l'épilepsie peut se développer à tout âge, de l'enfance à l'âge adulte avancé. Cependant, les différentes causes de l'épilepsie peuvent varier en fonction de l'âge de l'apparition de la maladie. Chez les enfants, l'épilepsie peut être causée par des troubles du développement ou des anomalies génétiques, tandis que chez les adultes, elle peut être causée par des lésions cérébrales ou des accidents vasculaires cérébraux.


Les personnes âgées peuvent également développer l'épilepsie en raison de l'augmentation du risque de maladies neurologiques telles que la maladie d'Alzheimer et les accidents vasculaires cérébraux. Il faut noter aussi que certaines personnes peuvent être plus prédisposées à développer l'épilepsie en raison de facteurs génétiques ou environnementaux. Cependant dans la plupart des cas, la cause reste inconnue.



Traitement de l'épilepsie


Il existe plusieurs options de traitement pour l'épilepsie, notamment :

  1. Les médicaments anticonvulsivants : Ces médicaments sont souvent le traitement de première intention pour l'épilepsie et peuvent aider à prévenir les crises convulsives en réduisant l'activité électrique anormale dans le cerveau. Il existe de nombreux types de médicaments anticonvulsivants disponibles, chacun avec ses propres avantages et inconvénients. Le choix du médicament dépendra de l'âge, du type d'épilepsie et de la tolérance individuelle.

  2. La chirurgie : Pour les personnes chez qui les médicaments ne sont pas efficaces, la chirurgie peut être une option. La chirurgie consiste à retirer la partie du cerveau responsable des crises convulsives ou à implanter un stimulateur nerveux qui aide à prévenir les crises.

  3. Les régimes cétogènes : Les régimes cétogènes sont des régimes alimentaires riches en graisses et faibles en glucides qui peuvent aider à réduire les crises convulsives chez certaines personnes atteintes d'épilepsie.

  4. Les thérapies complémentaires : Certaines personnes atteintes d'épilepsie peuvent bénéficier de thérapies complémentaires telles que l'acupuncture, l'hypnose, le yoga ou la méditation.


Découvrez aussi nos autres sites :





bottom of page