top of page

l'hépatite D


l'hépatite D

L'hépatite D, également connue sous le nom d'hépatite delta, est une infection virale qui affecte le foie. Elle est causée par le virus de l'hépatite D (VHD), qui ne peut infecter les cellules du foie que lorsqu'elles sont déjà infectées par le virus de l'hépatite B (VHB). Cette maladie est rare et souvent mal comprise, mais elle peut causer des complications graves chez les personnes atteintes. Dans cet article, nous allons explorer les causes, les symptômes, le diagnostic et le traitement de l'hépatite D.


Causes de l'hépatite D


Le VHD est un virus à ARN qui nécessite la présence du virus de l'hépatite B pour infecter les cellules du foie. Le VHD se propage par contact avec du sang ou d'autres liquides corporels infectés, tels que la salive et les sécrétions sexuelles. Il peut également se propager par le partage de seringues lors de l'utilisation de drogues injectables ou par des pratiques sexuelles non protégées.

Les personnes les plus à risque de contracter l'hépatite D sont celles qui sont déjà infectées par le VHB. Le risque de contracter l'hépatite D chez les personnes atteintes de l'hépatite B est d'environ 5 à 10 %.


Symptômes de l'hépatite D


Les symptômes de l'hépatite D sont similaires à ceux de l'hépatite B, mais ils peuvent être plus graves. Les symptômes courants de l'hépatite D comprennent :

  • Fatigue

  • Fièvre

  • Perte d'appétit

  • Nausées et vomissements

  • Douleurs abdominales

  • Urine foncée

  • Selles pâles

  • Jaunisse (jaunissement de la peau et des yeux)

Les symptômes peuvent varier en gravité, allant de légers à sévères. Certaines personnes atteintes d'hépatite D ne présentent aucun symptôme, ce qui rend la maladie difficile à diagnostiquer.



Diagnostic de l'hépatite D


Le diagnostic de l'hépatite D commence par un examen médical approfondi, qui peut inclure un examen physique et des tests sanguins pour détecter les marqueurs de l'hépatite B et de l'hépatite D. Les marqueurs de l'hépatite B et de l'hépatite D sont des protéines ou des anticorps spécifiques qui sont produits par le système immunitaire en réponse à l'infection.


Le test de dépistage le plus courant pour l'hépatite D est le test de l'antigène delta de l'hépatite D (AgHD), qui détecte la présence de l'antigène delta dans le sang. Les personnes atteintes d'hépatite D produisent des antigènes delta, qui sont des protéines produites par le virus. Les résultats positifs à l'AgHD indiquent une infection active par l'hépatite D.


Traitement de l'hépatite D


Il n'existe pas de traitement spécifique pour l'hépatite D, mais les traitements pour l'hépatite B peuvent aider à réduire les symptômes et à prévenir les complications. Les traitements pour l'hépatite B comprennent les médicaments antiviraux et les immunomodulateurs. Ces médicaments peuvent aider à supprimer la réplication du virus, réduire l'inflammation du foie et prévenir la progression de la maladie.


Les personnes atteintes d'hépatite D doivent également prendre des mesures pour prévenir la transmission du virus. Les mesures préventives comprennent l'utilisation de préservatifs lors des rapports sexuels, l'utilisation de matériel stérilisé pour les tatouages et les piercings, et l'éviction de la consommation de drogues injectables.


Les personnes atteintes d'hépatite D doivent également prendre des mesures pour maintenir une bonne santé du foie. Cela peut inclure l'adoption d'un mode de vie sain, tel que l'arrêt de la consommation d'alcool, la perte de poids si nécessaire, une alimentation saine et équilibrée, et l'exercice régulier.


Complications de l'hépatite D


L'hépatite D peut causer des complications graves chez les personnes atteintes. Les complications courantes comprennent :

  • La cirrhose du foie : une cicatrisation du foie qui peut causer des dommages permanents au foie et une insuffisance hépatique.

  • Le cancer du foie : un risque accru de développer un cancer du foie, en particulier chez les personnes atteintes de cirrhose.

  • L'insuffisance hépatique : une maladie potentiellement mortelle qui se produit lorsque le foie ne fonctionne plus correctement.


Prévention de l'hépatite D


La meilleure façon de prévenir l'hépatite D est de se faire vacciner contre l'hépatite B. Le vaccin contre l'hépatite B est sûr et efficace, et il est recommandé pour toutes les personnes à risque, y compris les professionnels de la santé, les travailleurs des services d'urgence, les personnes atteintes de diabète et les personnes atteintes d'une maladie hépatique chronique.


Outre la vaccination, il est important de prendre des mesures pour prévenir la transmission de l'hépatite D. Cela peut inclure l'utilisation de préservatifs lors des rapports sexuels, l'utilisation de matériel stérilisé pour les tatouages et les piercings, et l'éviction de la consommation de drogues injectables.


Découvrez aussi nos autres sites :





Comments


bottom of page