• martial zougnon

polype utérin et grossesse

Dernière mise à jour : 16 nov.

polype utérin et grossesse: Souvent, un polype et une grossesse sont des choses incompatibles, car une telle formation bénigne empêche la fixation d'un ovule fécondé aux parois de l'utérus. Mais si des polypes sont détectés au moment de l'accouchement, la grossesse fait l'objet d'une surveillance particulière, car il existe un risque élevé de fausses couches. Cependant, Nous disposons d'un traitement naturel à base de plante médicinale pour soigner définitivement les polypes, kystes ovariens et les fibromes de l'utérus. Le centre Afrique Remède Bio est spécialisé dans la phytothérapie Africaine. La phytothérapie africaine désigne le traitement fondé sur les extraits de plantes et les principes actifs naturels. Les bienfaits et les vertus des plantes sont encore aujourd’hui mal connus mais très nombreuses.


cliquez ici pour plus d'informations ou contactez-nous par whatsapp sur le +229 61 05 41 78


polype utérin et grossesse contre les polypes utérins



L’utilisation de plantes naturelles comme notre traitement des Polypes utérins donne très souvent des résultats positifs pour la diminution de la taille des polypes utérins. L’utilisation des plantes est très positive car elles attaquent le mal à sa racine. Généralement, l’utilisation de plantes naturelles est le secret pour guérir définitivement des polypes utérins. L’effet du remède naturel contre les polypes utérins que nous vous proposons est durable et vous évitera de passer par une opération.

Qu'est-ce qu'une fausse couche?

Tout d'abord, il est nécessaire de déterminer les conditions. Une fausse couche dans la pratique gynécologique est appelée avortement spontané au cours des 20 à 22 premières semaines. Pourquoi 20-22 semaines? Il existe un consensus selon lequel: les médecins peuvent sauver un fœtus né avec une masse de 500 grammes ou plus. Les chances de sauver une personne née avec moins de 500 grammes sont nulles. À 20-22 semaines, le fœtus atteint généralement une telle masse.

La fréquence des fausses couches est assez élevée: elles mettent fin à 15 à 20% des grossesses.

Les statistiques médicales, qui vous permettent de traduire la médecine dans le langage des nombres et d'en faire une science plus précise, suggèrent que parmi ces 15 à 20% de grossesses se terminant par des fausses couches, 80% ou plus surviennent au cours des 12 premières semaines. Autrement dit, plus la période de gestation est longue, moins il est probable qu'une fausse couche se produise. Ainsi, si je rencontre, en tant que médecin, une femme chez qui on diagnostique une «fausse couche menaçante», que je fais une échographie et que je vois un fœtus avec des battements cardiaques, je peux immédiatement lui dire que la probabilité d'une fausse couche n'est pas de 15%, mais de 5%. Si je vois une situation où l'âge gestationnel est supérieur à 12 semaines, la probabilité est déjà de 2 à 3%.

Comment se produit une fausse couche? Quelle que soit la raison, le scénario est le même.

Premièrement, le fœtus meurt; commence alors le détachement des parois de l'utérus (puis une femme développe un écoulement sanglant, qui est classé comme une «fausse couche menaçante»), puis l'exfolié est jeté hors de la cavité utérine. Le problème est que les mêmes symptômes peuvent survenir lors d'une grossesse extra-utérine et d'une grossesse intra-utérine normale et saine.

Polype utérin et fausse couche

Les polypes de l’utérus peuvent causer des fausses couches à répétition, car ils empêchent l’implantation correcte de l’embryon.

Pourquoi les polypes apparaissent-ils pendant la grossesse?

L'endomètre, qui est la muqueuse utérine, est renouvelé chaque mois et est retiré de la cavité utérine par le sang menstruel. En raison des changements hormonaux, il peut se développer considérablement et ne pas quitter l'utérus, si nécessaire. En conséquence, un ou plusieurs polypes se forment en plusieurs cycles.

Les polypes pendant la grossesse peuvent constituer une menace pour le portage du bébé et provoquer une naissance prématurée

Un polype pendant la grossesse, en règle générale, ne menace pas la santé de la femme enceinte et le développement du bébé, son retrait est donc reporté au moment après l'accouchement. Mais si le polype apparaît dans le canal cervical (cervical) de l'utérus, il peut agir comme une source d'infection pour le fœtus, conduire à une ouverture prématurée du col et provoquer une naissance prématurée. Dans ce cas, les médecins prescrivent à une femme enceinte des médicaments antibactériens locaux.

En plus du déséquilibre hormonal, les causes des polypes sont:

  • blessure utérine après un avortement;

  • infections génitales;

  • naissance précédente compliquée;

  • forte perte de poids;

  • diminution générale de l'immunité.

Souvent, les polypes ne se font pas sentir. Mais il y a toujours des signes qui pointent vers ces formations: de légères douleurs de traction dans le bas-ventre, de légers saignements ou des pertes vaginales nauséabondes.

Un saignement peut indiquer une blessure au polype. Cela est possible après un rapport sexuel.

Les polypes pendant la grossesse sont détectés lors d'un examen gynécologique. Le plus souvent, le médecin décide de ne pas les toucher avant l'accouchement. Lors d'un accouchement naturel, le polype peut s'éteindre seul, si une césarienne a été utilisée, la formation est supprimée après un certain temps. Pour cela, la méthode de curetage est utilisée sous le contrôle de l'hystéroscopie, ce qui permet de révéler la localisation exacte de la formation et de l'enlever complètement.

Une grossesse est-elle possible après l'ablation du polype?

S'il n'y a pas de grossesse attendue depuis longtemps, une femme est soumise à un examen de la présence de polypes. L'endomètre pour la conception normale doit être sain, car un embryon y est attaché. Si des formations bénignes sont trouvées, le médecin prescrit leur élimination, suivie d'une thérapie avec des hormones et des antibiotiques.

Le cours de la thérapie dépend des caractéristiques individuelles du corps de la femme, du nombre et des types de polypes. Une fois le médicament terminé, 2 à 3 mois sont alloués à la rééducation. À la fin de cette période, il est permis de commencer la conception. Les médecins disent que la grossesse survient généralement 6 mois après le traitement.

Ne tardez pas à planifier une grossesse, car à la place du polype retiré, après un certain temps, un nouveau peut repousser fausse

Dans ce cas, le médecin contrôle le niveau d'hormones afin de normaliser leurs indicateurs si nécessaire et donner à la femme une chance de devenir mère.

Les formations dans l'utérus provoquent souvent l'infertilité, mais si une femme a subi un traitement, la grossesse après l'ablation du polype survient le plus souvent dans les six mois.

L'effet des polypes dans l'utérus sur la grossesse

Les polypes, comme déjà mentionné, entravent le processus de fixation de l'embryon, et si l'implantation se produit, il y a un risque élevé de fausse couche en début de grossesse. L'élimination des polypes est l'une des conditions préalables pour les femmes de tous âges, qu'elle envisage ou non une grossesse. Étant donné que l'utérus est un organe hormono-dépendant, toute découverte de nouveaux tissus peut entraîner un cancer.

Si vos polypes ont déjà été détectés pendant la grossesse, la situation se présente plutôt désagréable, mais tout à fait réparable. Si une grossesse peut survenir en présence de telles formations, elle nécessitera une surveillance particulière au premier trimestre, lorsque le risque de fausse couche est élevé.

Gestion de la grossesse avec des polypes dans l'utérus

Si vous avez entendu le diagnostic de polypes utérins après la grossesse, cela signifie seulement qu'en raison du risque élevé de fausse couche, vous devez être constamment surveillé par un spécialiste qui effectuera une surveillance hormonale et échographique régulière. Sur la base d'un suivi complet, nos médecins pourront conclure sur la nature de l'évolution de la grossesse. Au cours de l'étude, nous évaluons les niveaux de progestérone, d'estradiol dans le sang et d'hCG sur une période de temps.

Si des polypes dans l'utérus sont combinés avec des polypes du canal cervical, cela peut conduire au développement d'un processus infectieux. Par conséquent, tout au long de la grossesse, il sera nécessaire de surveiller le degré de pureté du vagin à l'aide de méthodes de recherche en laboratoire. Au premier signe d'inflammation qui a commencé, un traitement anti-inflammatoire local vous sera prescrit.

Selon l'évolution de la grossesse, le médecin peut décider:

  • ne retirez pas les polypes du canal cervical avant l'accouchement, en effectuant un traitement préventif;

  • pour éliminer le polype du canal cervical dans un hôpital avec un examen histologique ultérieur.

En aucun cas, les polypes ne doivent être enlevés si la grossesse se poursuit avec des complications et un risque élevé d'interruption prématurée.



cliquez ici pour plus d'informations ou contactez-nous par whatsapp sur le +229 61 05 41 78

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout