• merveilamoussou25

séropositivité symptomes

Dernière mise à jour : 2 nov.

"séropositivité symptomes" : ce dit d'une personne dont le test de dépistage du VIH s'est révélé positif. Cela veut donc dire que cette personne a dans son organisme le virus du VIH. Encore appelé virus de l'immunodéficience humaine, le VIH est le virus qui transmet la maladie du Sida. En effet, le Sida est la dernière phase d'une infection au VIH qui dans la plupart des cas passe inaperçu. En effet, plusieurs personnes vivent avec le virus du VIH sans s'en rendre compte. Dans cet article nous parlerons de "séropositivité symptomes ".


Cliquez ici pour plus d'informations ou contactez-nous sur le +229 61 05 41 78


Comment le reconnaître et quoi faire


Ce n'est qu'à la phase du Sida déclaré que la maladie se révèle au grand jour et parfois, il peut être trop tard. Alors comment savoir que l'on est atteint du VIH et que faire ?


Comment savoir que l'on est atteint du VIH


Plusieurs personnes vivent dans le monde sans savoir qu'elles sont séropositives. Pourquoi ? Parce qu'une infection au VIH peut être asymptomatique, c'est à dire ne présenter aucun symptôme. Le virus présent dans l'organisme se multiplie donc et affaiblit les défenses immunitaires jusqu'à la phase du Sida déclaré où il est impossible cette fois de passer à côté des symptômes. Dans cet article nous parlerons de "séropositivité symptomes ".


L'autre raison pour laquelle une séropositivité passe la plupart inaperçue, c'est parce que les symptômes du VIH sont confondus avec ceux de la grippe. La plupart des personnes infectées par le VIH ne s'en rendent pas compte dès l'apparition des symptômes, car ceux-ci (quand ils apparaissent) sont confondus avec les symptômes de la grippe. De plus, ils disparaissent tout seuls au bout de quelques jours, de quoi conforter la théorie d'une simple grippe. Dans cet article nous parlons de "séropositivité symptomes ".


Quels sont les symptômes du VIH


des symptômes semblables à la grippe

Les symptômes d'une infection au VIH ne sont pas automatique. C'est-à-dire qu'ils ne se manifestent pas aussitôt que le virus pénètre l'organisme. Il faut attendre 2 à 4 semaines pour constater les symptômes d'une infection au VIH. Il s'agit d'une fatigue générale, de la fièvre, des frissons, des douleurs articulaires et musculaires, un mal de gorge, des maux de tête et une enflure des ganglions lymphatiques (signe de la présence d'un corps étranger dans l'organisme). Dans cet article nous parlons de "séropositivité symptomes ".


Ce sont pratiquement les symptômes d'une grippe et ceux-ci disparaissent au bout de quelques jours. De quoi conforter la théorie d'une grippe. Alors comment savoir qu'on est séropositif ?


Comment savoir qu'on est atteint du VIH ?


Au final, la meilleure façon de connaître son état sérologique, c'est de faire un dépistage. C'est le seul moyen sûr de savoir si on est atteint du VIH car les symptômes d'une potentielle séropositivité ne sont pas suffisants. Cependant, si vous vous êtes fait infecté hier, le test de dépistage ne révèlera rien le lendemain. Il faudra patienter 2 voire 4 semaines avant de réaliser un test de dépistage fiable. Pourquoi ?


Parce que lorsqu'un corps étranger pénètre l'organisme, il faut du temps pour que celui-ci mette en place les défenses nécessaires (les anticorps). C'est exactement pareil pour une infection au VIH. Le test du dépistage du VIH est un test sanguin qui consiste à rechercher la présence des anticorps du VIH dans votre organisme (signe que le virus est présent dans votre corps). Si avant le test, votre organisme n'a pas eu le temps de fabriquer les anticorps, le test sortira négatif et vous déclarera séronégatif, ce qui n'est pourtant pas le cas. Dans cet article nous parlons de "Séropositivité symptômes".


C'est donc pour cette raison qu'en cas de résultat négatif, on demande souvent de revenir quelques semaines plus tard pour un deuxième test. Si c'est ce dernier est aussi négatif alors vous êtes déclaré séronégatif. A quel moment passer son test de dépistage ?


Quand se faire dépister ? Et quel test faire ?


Il est conseillé de se faire dépister régulièrement. Chaque année si possible. Mais si vous avez un doute après des rapports sexuels non protégés avec un(e) partenaire douteux/douteuse, vous pouvez aller vous faire dépister les semaines qui suivent afin de connaître votre état sérologique. A noter également que le sexe n'est pas le seul moyen de contamination de la maladie. "séropositivité symptomes"


Il est aussi possible de contracter le VIH en entrant en contact avec du sang infecté. Oui, ce n'est pas évident à imaginer mais cela est bien possible. Quand vous vous faites couper avec un objet tranchant ayant été en contact avec du sang infecté par exemple. Alors quand il y a doute quel test faire ?


Pour quel test de dépistage opter ?



Il existe plusieurs tests pour dépister le VIH. Le test Elisa qui est le test classique et qui se fait par prise de sang. Il s'agit d'un test fiable qui peut se faire dans un laboratoire d'analyses médicales avec une ordonnance de son médecin traitant ou d'une sage-femme. Il existe également le test TROD. Celui-ci se fait par piqûre du bout d'un doigt. C'est un test fiable également qui peut s'effectuer dans un centre de dépistage mais aussi dans les structures associatives où le personnel a été formé à ce type de test. Généralement, le résultat sort 30 min ou quelques après. "séropositivité symptomes"


Enfin, il existe aussi l'auto test. C'est un TROD que l'on réalise soi-même avec la piqure au bout du doigt et qui s'achète en pharmacie. Cependant, on demande souvent de confirmer ce test par une prise de sang.


Que faire quand on est séropositif ?


Ne pas paniquer. Etre séropositif n'est pas une fin en soi surtout qu'il existe aujourd'hui des traitements pour éviter d'atteindre le stade du Sida. En effet, une prise en charge rapide permet de rendre le VIH indétectable et donc de ne pas atteindre la phase du Sida beaucoup plus dangereuse. C'est à dire que le virus est présent dans votre organisme mais en une quantité très négligeable. Le virus n'est donc pas en mesure d'attaquer le système immunitaire. Vous vivrez alors une vie tout à fait normale. De plus, avec ce genre de traitement, vous ne serez plus contagieux. Plus de peur de contaminer votre partenaire.


Ce genre de traitement est disponible dans la médecine moderne. Ce sont des antirétroviraux que vous devriez consommer toute votre vie pour maintenir la charge virale indétectable. Une tonne de comprimés à consommer par mois. Notre traitement fonctionne comme un antidote.


Existe t-il une autre alternative ?


Oui, il existe une autre alternative aux antirétroviraux. Les plantes. La phytothérapie a permis aujourd'hui de développer des produits naturels capables de rendre indétectable le virus du Sida au même titre que les antirétroviraux. Quelle est la différence entre les antirétroviraux et les plantes ?


Les antirétroviraux sont des comprimés que vous devriez consommer pratiquement toute votre vie. Cela peut avoir une incidence sur le bon fonctionnement de vos reins (organe épurateur de l'organisme) ce qui peut entrainer d'autres problèmes sur le long terme comme une insuffisance rénale par exemple. Pour plus d'informations sur le VIH sida, cliquez ici.


Les tisanes à base de plantes sont quant à elles plus faciles à éliminer puisqu'elles sont sous forme liquide. Il y a donc moins de risque de développer une insuffisance rénale plus tard. De plus, vous n'aurez pas à les consommer toute votre vie car les plantes sont beaucoup plus efficaces pour rendre le virus du Sida indétectable. Cependant, vous aurez à consommer un traitement d'entretien chaque 03 ou 06 mois afin de maintenir la charge virale indétectable.


Découvrez notre traitement contre la séropositivité en cliquant ici.


Le VIH, ou virus de l’immunodéficience humaine, est un type de virus qui peut causer une maladie appelée SIDA (syndrome d’immunodéficience acquise). L’infection au VIH atteint le système immunitaire, c’est-à-dire les défenses naturelles du corps contre la maladie.

Le VIH provoque le SIDA et interfère avec la capacité du corps à lutter contre les infections.

La transmissible par voie sexuelle, par voie sanguine et de la mère à l’enfant sont les modes de transmission du virus.

Souvent, une personne infectée par le VIH n’a aucun symptôme visible pendant plusieurs années. Cette absence de symptômes ne veut pas dire que le virus n’est pas présent et actif dans le corps de la personne. En effet, dès qu’il est entré dans l’organisme, le VIH commence à se multiplier et à envahir toutes les parties du corps.

Dans les semaines qui suivent la contamination par le VIH, certaines personnes séropositives peuvent développer des symptômes. C’est le stade de la primo-infection. Il s’agit de symptômes faisant penser à une grippe: fièvre, grande fatigue, malaise. Il peut aussi s’agir éventuellement de ganglions gonflés, d’éruption cutanée, d’ulcérations de la bouche ou des muqueuses génitales. Ces signes visibles peuvent être provoqués par d’autres infections. On ne peut donc pas les mettre en lien direct et certain avec une infection au VIH. "séropositivité symptomes"

Après quelques semaines, ces symptômes disparaissent mais le VIH est toujours présent dans le corps ! Sans traitement médical, le VIH va continuer à se développer et à envahir toutes les parties du corps. Il va ainsi continuer à détruire lentement le système immunitaire (le système de défense du corps) jusqu’à ce qu’il progresse vers le sida.




22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout