top of page

peut on mourir d'un fibrome

Dernière mise à jour : 5 déc. 2022


fibromes utérins

Cancer du col de l'utérus, kystes ou encore fibromes, ce sont les maladies les plus fréquentes chez la femme ces dernières années. La dernière revient d'ailleurs très fréquemment et est considérée comme une maladie bénigne. Bien qu'elle n'évolue quasi jamais vers une forme de cancer, les fibromes peuvent entraîner des complications qui peuvent s'avérer dangereuses pour la femme. Des complications qui peuvent aller jusqu'au décès.


Une maladie sans bruit…


Les fibromes utérins peuvent ne présenter aucun symptôme. De sorte que la femme qui en possède ne s'en rend même pas compte. On parle de maladie sans bruit puisqu'elle agit silencieusement. Pour une femme ayant un suivi régulier de la part de son gynécologue, il sera possible de remarquer la présence de ces tumeurs bénignes le plus vite possible. Sinon, il existe tout de même quelques signes qui devraient vous mettre la puce à l'oreille tels que des douleurs pelviennes ainsi que des saignements anormaux.


Un fibrome peut également causer de la constipation ou une envie fréquente d'uriner chez la femme qui en souffre. Ces quelques signes devraient vous mettre la puce à l'oreille pour que vous alliez vous faire dépister. Si vous ressentez un de ces gênes ou peut-être même l'ensemble de ces gênes, faites-vous consulter le plus vite possible. Il est important de le découvrir rapidement pour éviter les risques de complications qui peuvent d'ailleurs être multiples.


Possibles complications d'un fibrome


Lorsqu'il n'est pas rapidement dépisté, un fibrome peut entraîner une infection surtout dans le cas où la femme a très envie d'uriner. Il peut arriver que la vessie contienne encore un peu d'urine même après la miction. Cette dernière peut causer des infections urinaires ou encore des problèmes de vessie. Paradoxalement, il peut arriver que certaines femmes souffrant de fibromes aient du mal à uriner. Dans ce cas, il faut parfois leur placer un cathéter pour leur permettre d'évacuer l'urine.


Un fibrome peut aussi causer de fortes douleurs chez la patiente, surtout au moment de ses règles. En dehors de ces problèmes chez la femme, un fibrome utérin peut être un véritable frein à une éventuelle grossesse. Dans un processus normal, les spermatozoïdes sont appelés à traverser les trompes pour tenter de féconder l'ovule. Un fibrome même de quelques centimètres peut obstruer les trompes et donc empêcher le passage des spermatozoïdes. Ce qui met la femme dans un état d'infertilité.


Cependant, ce n'est pas toujours une généralité car il existe bien des femmes qui malgré des fibromes utérins ont pu tomber enceintes. Tout dépend donc de la taille et surtout de l'emplacement du fibrome. Il a déjà été enregistré des cas où une femme avec un fibrome de 12cm a pu tomber enceinte tandis qu'une autre femme avec un fibrome de 5cm à peine éprouve toutes les difficultés du monde à enfanter. Tout dépend donc de l'emplacement.


Dans le cas où la femme arrive à tomber enceinte malgré des fibromes utérins, l’emplacement de la tumeur est important pour la suite de la grossesse. Si la tumeur est située sur le col de l’utérus, elle peut ne pas causer de problèmes pour la femme enceinte. Mais elle pourra difficilement accoucher par voie basse. Il est plus probable qu’elle subira une césarienne, parce que la tumeur réduira le passage.


Lors de la césarienne, il est possible d’enlever le fibrome, même si cela n'est pas vraiment conseillé car une telle opération peut faire perdre beaucoup de sang à la patiente, ce qui peut entraîner un décès. Mais dans certains cas, pour que le médecin puisse réparer l’utérus après l’accouchement, il est obligé de couper le fibrome. 


Il peut également arriver que la grossesse n'aille pas à terme. En effet, un fibrome peut entraîner une fausse couche. Le développement du fœtus se faisant dans l’utérus, un fibrome peut empêcher le bébé de grandir. Certaines femmes pensent qu’elles ne sont jamais encore tombées enceintes. Pourtant, parfois, c’est le fibrome qui a causé un avortement très tôt, sans qu’elles le sachent.


Ce genre de cas est d'ailleurs très fréquent dans le cas où le fibrome se situe au niveau de l'utérus. On parle de fibrome intercavitaire. Chez la femme enceinte, le fibrome a tendance à grandir plus rapidement et par conséquent, il peut tuer le bébé. Dans le meilleur des cas, le bébé peut naître plus tôt que prévu mais avec un poids inférieur à celui d’un nouveau-né normal.


peut on mourir d'un fibrome


Oui, il est tout à fait possible de mourir d'un fibrome utérin en raison des diverses complications qu'il peut entraîner notamment lors d'une grossesse ou pendant une intervention chirurgicale. Cependant, ce n'est pas parce que vous avez un fibrome que vous allez mourir, non. Lorsqu'il est rapidement pris en charge, un fibrome peut se soigner et ce même sans faire recours à la chirurgie. En effet, il existe des plantes naturelles qui permettent de détruire les fibromes et de les éliminer de l'utérus. Nous avons rassemblé ces plantes et nous en avons fait un remède naturel très efficace contre les fibromes utérins.


Pour découvrir ce traitement et surtout pour entrer en possession de ce remède où que vous soyez, contactez-nous juste ici.


Cet article vous a plu ? Découvrez nos autres articles en nous visitant juste ici.

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page